Rencontre post Feuilleton – Fin des Incos 2017

!cid_storage_emulated_0_DCIM_PhotoDirector_2017-07-07-14-24-04_jpg_1499430569709

Travailler sur le feuilleton avec cinq classes a déjà en soi été une belle aventure.
Plusieurs classes ayant bien accroché, les échanges ont été constructifs et passionnants.
L’une de celles-ci a souhaité me rencontrer en vrai.
Nous sommes vus le 20 juin, à Issou (78), une sympathique occasion de clôturer l’année en beauté.

Dire que j’étais attendue serait réducteur. Je n’avais encore jamais fait une telle rencontre. Avec du temps pour prendre le temps et des collégiens à fond les ballons. Plus habituée aux petits, je me disais qu’ils seraient sur la retenue, qu’il y aurait peut-être un petit flottement au départ parce qu’on avait beaucoup échangé par mails mais on ne s’était jamais vus en vrai. Mais que nenni !

On a reparlé du feuilleton. De notre manière de travailler.
Du résultat.
De choses et d’autres aussi. De mes projets, Des leurs…

Chacun d’entre eux m’avait préparé un petit mot, à emporter, pour me dire leur ressenti sur cette aventure et leur bonheur que je sois venue les rencontrer. Leur ressenti est enthousiasmant !

Ils s’étaient appliqués et certains avaient même glissé une surprise, un dessin.
Trois d’entre eux avaient préparé un teaser de fou en prévision de la sortie de la version film au cinoche. Franchement, ça envoyait !

Le genre de rencontres qui donne envie de gravir des montagnes !!

 

Publicités
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s